Bonjour à toutes et à tous,

Je suis d’origine du Jura bernois, mais j’habite depuis quelques années en Suisse alémanique avec mon compagnon et ses 2 enfants.

J’ai 34 ans et la sclérose en plaques (SEP) fait partie de ma vie depuis maintenant 10 ans. Gérer ma fatigue provoquée par ma SEP m’est difficile. Mais j’ai de la chance d’avoir un caractère très fort et une volonté à toute épreuve.

A la suite d'une poussée en 2011, je me suis retrouvée en chaise roulante. Un grand changement dans ma vie sportive a dû se faire.

Quel sport puis-je pratiquer en chaise ? Quel sport pourrait me plaire ? Comment gérer le sport et ma maladie ? Pleins de questions sont survenues jusqu’au jour où j’ai essayé le para-badminton, il y a 4 ans. Une évidence m’a sauté aux yeux…

cynthia01

Le sport a toujours pris une grande place dans ma vie. J’aime la compétition et les montées d’adrénaline que cela me procure.

Mais gérer le sport et cette fatigue quotidienne n’est pas facile. J’ai énormément de chance d’être soutenue par mes proches. Et avec notre team, nous formons une équipe ultra motivée et soudée. Ils m’aident tous à combattre cette fatigue intense et également mes handicaps qui ne touchent non seulement mes jambes, mais également mes bras et tout le reste du corps.

Je m’entraîne entre 13 et 15 heures de badminton par semaine avec l'entraîneur national et mes collègues, mais également du fitness et du cardio. J'ai de la chance de pouvoir voyager dans le monde entier en passant de l'Asie à l'Europe, de l'Amérique du sud à l'Australie etc. Pleins de pays, dont je vois les aéroports, les salles de sport et les hôtels.

2020 sera l'année de l'apogée de ma carrière, les jeux paralympiques !!! Ma partenaire et moi sommes qualifiées pour représenter la Suisse à Tokyo, car nous sommes dans les 6 premières au classement mondial. Mais avant, quelques tournois m'attendent dans les pays comme le Brésil, le Pérou, l'Espagne, Dubaï, le Canada etc.

cynthia02

Entre 2 tournois, j'ai l'immense plaisir de prendre du bon temps avec Nez Rouge Est Vaudois.

Je conseille à tout le monde de faire une fois cette expérience, riche en rencontres avec de superbes personnes, ainsi que beaucoup de rire.  J’y ai pris vite goût et je me réjouis à chaque fois d’y retourner.

Que vous soyez jeune ou vieux, avec un permis de conduire ou non, vous y trouverez certainement un poste adapté (conducteur, accompagnant ou téléphoniste). Une expérience riche en contact humain que j’apprécie énormément. Un grand merci à Nez Rouge de m'avoir choisie comme marraine. Car c'est un grand honneur pour moi et toujours un énorme plaisir de passer un ou plusieurs jours en tant que bénévole.

cynthia03

Nez Rouge Est vaudois © 2020